Yorkshire

Yorkshire


Spondylomyélopathie Cervicale Caudale
La spondylomyélopathie cervicale caudale, aussi appelée syndrome Wobbler, est une maladie pouvant être due à plusieurs anomalies (hernie discale, malformation osseuse, instabilité articulaire entre deux vertèbres …) qui vont entraîner une compression de la moelle épinière dans la région du cou.

Cette compression peut être observée en permanence ou bien se produire lorsque le cou est dans une position particulière. Cette maladie est retrouvée principalement chez les chiens de grandes races avec en particulier le Dogue Allemand et le Doberman.

Les symptômes apparaissent en général chez l'adulte. Ceux observés sont des troubles de l'équilibre (plus marqués sur les membres postérieurs), une démarche raide et des signes de douleurs avec en particulier un animal qui va résister lorsqu'on va lui manipuler le cou. Les symptômes s'aggravent avec le temps.

Le traitement de cette affection est essentiellement chirurgical. Le pronostic est variable et il dépend de la durée d'évolution des symptômes avant la mise en place du traitement ainsi que de l'importance de la compression de la moelle épinière.
Dystrophie cornéenne stromale

La dystrophie cornéenne stromale correspond à une atteinte cornéenne primaire se manifestant par des dépôts de lipides dans le stroma cornéen. L’affection est généralement bilatérale, non associée à une maladie générale ou une inflammation cornéenne.

Kératoconjonctivite sèche

La kératoconjonctivite sèche (KCS) est due à une insuffisance lacrymale quantitative (déficience de la phase aqueuse du film lacrymal). Elle se manifeste par une kératite chronique, qui peut aboutir rapidement à des conséquences dommageables pour l’œil et la vision. Différentes formes sont décrites dans des races prédisposées : la forme dysimmunitaire est la plus répandue ; des formes précoces, congénitales, sont observées dans certaines races, avec une évolution généralement sévère.

Synonyme : Insuffisance lacrymale quantitative ; KCS ; œil sec

Microphtalmie

Il s’agit d’une taille anormalement petite du globe oculaire due à un défaut de développement. Cette anomalie congénitale est généralement associée à d’autres défauts de développement des structures oculaires.