Basset Hound

Basset Hound


Leucodystrophie à cellules globoïdes
La leucodystrophie à cellules globoïdes est une maladie lysosomale juvénile. Elle est due au dysfonctionnement d'une enzyme de l'organisme (galactocérébrosidase) conduisant à l'accumulation de substances dans les cellules qui fabriquent la myéline (gaine qui entoure certaines cellules nerveuses).

Cette maladie est retrouvée en particulier chez le West Highland White Terrier, le Cairn Terrier, le Basset Hound, le Beagle, le Blue Tick Hound, le Setter Irlandais, le Caniche nain, le Loulou de Poméranie et le Dalmatien.

Les symptômes apparaissent dans les mois qui suivent la naissance et se manifestent par une perte de la vue, de l'incontinence urinaire, des tremblements qui s'aggravent lorsque l'animal est excité ou effrayé, des troubles de l'équilibre et parfois des crises d'épilepsie.

Le pronostic est mauvais du fait de l'aggravation de symptômes avec le temps (les chiens atteints décèdent en général vers l'âge de 2 ans) et du fait de l'absence de traitement. Il existe un test génétique.
Maladie de Lafora
La maladie de Lafora est une maladie lysosomale de forme tardive. Elle est due au dysfonctionnement d'une enzyme de l'organisme conduisant à l'accumulation d'une substance, appelée polyglucosan, dans les cellules nerveuses.

Cette maladie est retrouvée chez le Basset Hound, le Caniche, le Beagle, le Teckel à poils durs, l'English Pointer et le Welsh Corgi Pembroke.

Les symptômes apparaissent à l'âge adulte et se manifestent par de l'abattement, des crises d'épilepsie, des difficultés locomotrices comme de l'ataxie.

Les symptômes d'appels de cette maladie sont des myoclonies (contractions musculaires rapides et involontaires) généralisées ou localisées à certains muscles.

Le pronostic est mauvais du fait de l'aggravation des symptômes avec le temps et puisqu'il n'existe pas de traitement spécifique. Il faut cependant traiter les crises d'épilepsie pour améliorer le confort de vie de l'animal atteint.

Il existe un test génétique pour cette maladie.
Hernie discale
L'ensemble des vertèbres mise bout à bout constitue la colonne vertébrale. La partie dorsale de la colonne vertébrale est creusée par une sorte de tunnel dans lequel on trouve la moelle épinière. La partie ventrale de la colonne vertébrale est constituée de l'ensemble des vertèbres collées les unes aux autres et séparées parce que l'on appelle les disques intervertébraux.

On parle de hernie discale lorsque le matériel constituant le disque intervertébral, compris entre deux vertèbres, rentre dans la partie de la colonne vertébrale qui contient la moelle épinière et la comprime.

Cette maladie est retrouvée chez des chiens de petites races comme le Teckel, le Bouledogue Français, le Beagle, le Basset Hound, le Bichon Malais … mais aussi des chiens de grandes races comme le Doberman, le Labrador, le Rottweiler et le Berger Allemand.

Il existe deux types de hernie discale : un qui apparait plus vers l'âge de 3-4 ans et l'autre plus vers l'âge de 6-7 ans.

Les symptômes des deux types de hernie discale sont les mêmes et dépendent de la localisation de la hernie discale : on observe une paralysie, plus ou moins importante, soit des quatre membres soit uniquement des membres postérieurs.

Le pronostic de cette affection est variable : il dépend de la gravité des symptômes et de la rapidité de prise en charge. Le traitement des hernies discales est essentiellement chirurgical.
Spondylomyélopathie Cervicale Caudale
La spondylomyélopathie cervicale caudale, aussi appelée syndrome Wobbler, est une maladie pouvant être due à plusieurs anomalies (hernie discale, malformation osseuse, instabilité articulaire entre deux vertèbres …) qui vont entraîner une compression de la moelle épinière dans la région du cou.

Cette compression peut être observée en permanence ou bien se produire lorsque le cou est dans une position particulière. Cette maladie est retrouvée principalement chez les chiens de grandes races avec en particulier le Dogue Allemand et le Doberman.

Les symptômes apparaissent en général chez l'adulte. Ceux observés sont des troubles de l'équilibre (plus marqués sur les membres postérieurs), une démarche raide et des signes de douleurs avec en particulier un animal qui va résister lorsqu'on va lui manipuler le cou. Les symptômes s'aggravent avec le temps.

Le traitement de cette affection est essentiellement chirurgical. Le pronostic est variable et il dépend de la durée d'évolution des symptômes avant la mise en place du traitement ainsi que de l'importance de la compression de la moelle épinière.