Schnauzer Géant

Schnauzer Géant


Dystrophie neuro-axonale
La dystrophie neuro-axonale est une maladie due à l'accumulation de substances diverses au sein des neurones, en particulier du cervelet.

Cette maladie est retrouvée préférentiellement chez le Berger Allemand, le Chihuahua, le Jack Russell, le Papillon, le Boxer, le Kerry Blue Terrier, le Border Collie et le Rottweiler.

Les symptômes apparaissent chez le jeune animal âgé de quelques mois. Les symptômes d'appels sont ceux d'une atteinte du cervelet avec des troubles de l'équilibre, des chutes et des tremblements de la tête lorsque l'animal va manger, boire ou lorsqu'il veut jouer par exemple.

Le pronostic est mauvais, car les symptômes s'aggravent relativement rapidement et du fait de l'absence de traitement, les troubles évoluent lentement.

Il existe une forme létale d'apparition fœtale chez le Schnauzer Géant qui entraîne notamment la mort peu après la naissance par détresse respiratoire. Le pronostic est dans ce cas très mauvais, mais il existe un test génétique.
Dystrophie cornéenne stromale

La dystrophie cornéenne stromale correspond à une atteinte cornéenne primaire se manifestant par des dépôts de lipides dans le stroma cornéen. L’affection est généralement bilatérale, non associée à une maladie générale ou une inflammation cornéenne.

Kératoconjonctivite sèche

La kératoconjonctivite sèche (KCS) est due à une insuffisance lacrymale quantitative (déficience de la phase aqueuse du film lacrymal). Elle se manifeste par une kératite chronique, qui peut aboutir rapidement à des conséquences dommageables pour l’œil et la vision. Différentes formes sont décrites dans des races prédisposées : la forme dysimmunitaire est la plus répandue ; des formes précoces, congénitales, sont observées dans certaines races, avec une évolution généralement sévère.

Synonyme : Insuffisance lacrymale quantitative ; KCS ; œil sec

Eversion de la membrane nictitante

L’éversion de la membrane nictitante correspond à une déformation de cette structure avec un enroulement vers l’extérieur de son bord libre.