Pinscher

Pinscher


Syndrome de malformation occipitale
Le syndrome de malformation occipitale correspond à une malformation, présente dès la naissance, de la partie postérieure du crâne.

Il y a alors inadéquation entre le volume de la boite crânienne et son contenu. Le cervelet est alors repoussé au travers de l’orifice faisant la jonction entre la boite crânienne et la colonne vertébrale.

C’est le Cavalier King Charles qui est presque exclusivement atteint par cette maladie dans l’espèce canine.

Les symptômes prédominants sont de la douleur et des démangeaisons qui toutes deux peuvent être très importantes au niveau du cou de l’animal. On peut aussi observer des troubles de l’équilibre.

C’est une maladie pour laquelle le pronostic est réservé. Il existe des possibilités de traitements chirurgical et/ou médical.
Syndrome de tremblements répondant à l'administration de corticoïdes
Le syndrome de tremblements répondant à l’administration de corticoïdes est une maladie qui se retrouve surtout chez les chiens de petites races comme le Bichons Maltais, le West Highland White Terrier, le Shih-Tzu, le Beagle, le Yorkshire, l’Australian Silky Terrier et le Pinscher miniature.

Les symptômes apparaissent en général chez le jeune adulte de moins de 5 ans. Les symptômes d’appels se manifestent par des tremblements généralisés à l’ensemble du corps. Des signes d’atteinte du cervelet peuvent aussi être observé avec des tremblements intentionnels, c'est-à-dire qui apparaitront lorsque l’animal atteint fixera son attention sur quelque chose comme boire ou manger (absents lorsque l’animal est au repos), une tête penchée sur le côté, un nystagmus (mouvement d'oscillation involontaire et saccadé du globe oculaire), des troubles de l’équilibre et des chutes.

Enfin, des crises d’épilepsie peuvent être observées. Les symptômes s’aggravent rapidement, mais le pronostic est bon si un traitement médical adéquat est mis en place.
Mucopolysaccharidose de type VI
La mucopolysaccharidose de type VI est une maladie lysosomale d’apparition relativement tardive.

Elle est due au dysfonctionnement d'une enzyme de l'organisme appelée l'arylsulfatase B, ce qui provoque l'accumulation de glycosaminoglycanes dans l'organisme.

Cette maladie est retrouvée chez le Chesapeake Bay Retriever, le Corgi, le Caniche nain et le Pinscher.

Les symptômes apparaissent chez le jeune adulte et se manifestent par des déformations du squelette (notamment au niveau des articulations), une opacification bilatérale de la cornée et une insuffisance cardiaque.

Les animaux atteints sont plus chétifs que les animaux sains de la même race au même âge.

Le pronostic est réservé du fait de l'aggravation des symptômes et de l'absence de traitement. Il existe un test génétique pour cette maladie.
Dystrophie cornéenne stromale

La dystrophie cornéenne stromale correspond à une atteinte cornéenne primaire se manifestant par des dépôts de lipides dans le stroma cornéen. L’affection est généralement bilatérale, non associée à une maladie générale ou une inflammation cornéenne.