Whippet

Whippet


Hypertrophie musculaire du Whippet
L'hypertrophie musculaire du Whippet n'est pas une maladie à proprement parler.

C'est une anomalie conduisant à une augmentation du volume musculaire chez le Whippet dès les premières semaines après la naissance.

Les animaux atteints sont beaucoup plus musclés et imposants que les Whippets classiques.

Ils sont qualifiés de « bullies ».

Le pronostic de cette anomalie est bon pour ces animaux.
Glycogénose de type VII
La glycogénose de type VII est une maladie lysosomale juvénile. Elle est due au dysfonctionnement d'une enzyme de l'organisme (la phosphofructokinase) conduisant à la diminution de la production d'énergie dans les globules rouges et les cellules musculaires.

Cette maladie est retrouvée chez l'English Springer Spaniel, le Cocker Américain, le Whippet et le Chien d'Oysel.

Les symptômes apparaissent durant la première année de vie et se manifestent par crises. Entre les crises, les animaux atteints sont tout à fait normaux.

Les animaux présentent des crises d'anémie pendant lesquels ils sont faibles, leurs muqueuses sont de couleur rose pâle et ils peuvent avoir de la fièvre.

Ces crises sont déclenchées par des phases d'excitation, d'exercice important, des aboiements excessifs ou une chaleur trop importante.

C'est une maladie pour laquelle le pronostic peut être favorable si l'animal atteint n'est pas mis dans une situation pouvant déclencher une crise.

Il convient de faire extrêmement attention, car les animaux atteints peuvent mourir lors d'une crise si celle-ci est sévère.

Il n'existe pas de traitement spécifique pour cette maladie, mais il existe un test génétique.
Dégénérescence vitréenne primaire

Le terme de dégénérescence vitréenne est utilisé pour indiquer les modifications du vitré lié à une rupture de l’état de gel. Les signes inclut une liquéfaction (appelée synérèse), des opacités (corps flottants, dépôts de la hyalose astéroïde ou du synchysis scintillans). Ces dernières années, une entité appelée dégénérescence vitréenne primaire a été décrite dans certaines races canines.

Il faut cependant noter que l’aspect gélatineux du vitré peut être hétérogène de façon physiologique chez des chiens sains.

Dystrophie cornéenne stromale

La dystrophie cornéenne stromale correspond à une atteinte cornéenne primaire se manifestant par des dépôts de lipides dans le stroma cornéen. L’affection est généralement bilatérale, non associée à une maladie générale ou une inflammation cornéenne.