Boxer

Boxer


Sphingomyélinoses
Les sphingomyélinoses sont un groupe de maladies lysosomales juvéniles. Elles sont dues au dysfonctionnement d'une enzyme (sphingomyélinase) responsable de l'accumulation de plusieurs substances dans le cerveau, la moelle épinière et certains organes.

Ces maladies sont retrouvées chez le Caniche nain et le Boxer.

Les symptômes apparaissent vers l'âge de 3 à 4 mois et se manifestent par des troubles de l'équilibre et des tremblements permanents de la tête.

Le pronostic est mauvais du fait de l'aggravation de symptômes et de l'absence de traitement.
Dystrophie neuro-axonale
La dystrophie neuro-axonale est une maladie due à l'accumulation de substances diverses au sein des neurones, en particulier du cervelet.

Cette maladie est retrouvée préférentiellement chez le Berger Allemand, le Chihuahua, le Jack Russell, le Papillon, le Boxer, le Kerry Blue Terrier, le Border Collie et le Rottweiler.

Les symptômes apparaissent chez le jeune animal âgé de quelques mois. Les symptômes d'appels sont ceux d'une atteinte du cervelet avec des troubles de l'équilibre, des chutes et des tremblements de la tête lorsque l'animal va manger, boire ou lorsqu'il veut jouer par exemple.

Le pronostic est mauvais, car les symptômes s'aggravent relativement rapidement et du fait de l'absence de traitement, les troubles évoluent lentement.

Il existe une forme létale d'apparition fœtale chez le Schnauzer Géant qui entraîne notamment la mort peu après la naissance par détresse respiratoire. Le pronostic est dans ce cas très mauvais, mais il existe un test génétique.
Myélopathie dégénérative
La myélopathie dégénérative est une maladie dégénérative des cellules nerveuses de la moelle épinière, principalement thoracique.

On retrouve cette maladie essentiellement chez le Berger Allemand, le Rhodesian Ridgeback, le Boxer, le Chesapeake Bay Retriever et le Pembroke Welsh Corgi.

Les symptômes apparaissent vers l'âge de 9 ans. Dans un premier temps, l'animal atteint présente des troubles de l'équilibre et une faiblesse des membres postérieurs.

Les symptômes s'aggravent progressivement conduisant à une paralysie des membres postérieurs, puis les membres antérieurs sont aussi touchés et on finit par observer une paralysie des quatre membres. A ce stade l'animal à du mal à manger, n'arrive parfois plus à aboyer et présente une incontinence urinaire et fécale.

Le pronostic de cette maladie est mauvais du fait de l'aggravation des symptômes et de l'absence de traitement.

Il existe un test génétique pour cette maladie.
Ectropion

L’ectropion correspond à une éversion du bord palpébral, exposant de façon anormale la conjonctive palpébrale. Cette malposition palpébrale concerne habituellement la paupière inférieure, souvent associée à une taille excessive de la fente palpébrale.