Irish Wolfhound

Irish Wolfhound


Hyperkplexie
L'hyperkplexie est une maladie retrouvée chez l'Irish Wolfhound, semblable à une maladie orpheline rencontrée chez l'Homme.

Les symptômes apparaissent dans la semaine qui suit la naissance. Ils apparaissent par crise et on observe des tremblements, des difficultés respiratoires ainsi qu'une hyperextension des quatre membres.

Les crises sont déclenchées par la manipulation des chiots et s'interrompent lorsque le chiot dort où qu'on ne le manipule plus.

C'est une maladie grave responsable de mortalité néonatale.

En effet, il est très difficile de nourrir les chiots, car cela déclenche des crises, et avec le temps les chiots présentent de plus en plus de difficultés respiratoires.

Un traitement médical, semblable à celui qui existe chez l'Homme, peut être mis en place.

Il existe par ailleurs un test génétique pour cette maladie.
Epilepsie essentielle
L'épilepsie essentielle, aussi appelée épilepsie primaire, est une maladie du cerveau se caractérisant par des crises convulsives. On parle d'épilepsie essentielle lorsqu'on ne peut pas mettre en évidence de cause à l'apparition de ces crises convulsives.

Un très grand nombre de races semblent prédisposées à cette maladie : Beagle, Berger Allemand, Berger Belge (type Tervueren, Groenendael), Berger des Shetland, Border Collie, Bouvier Bernois, Boxer, Bull Terrier, Cane Corso, Caniche, Cavalier King Charles, Cocker Américain, Colley, Dogue Argentin, Dogue de Bordeaux, Dogue du Tibet, English Springer Spaniel, Fox terrier à poils lisses, Golden Retriever, Grand Bouvier Suisse, Husky, Keeshond, Labrador Retriever, Lagotto Romagnolo, Lévrier Irlandais (Irish Wolfhound), Mastiff, Saint Bernard, Schnauzer miniature, Setter Irlandais, Spitz Finlandais, Spitz Loup, Teckel, Vizsla.

Mais cette maladie peut se développer chez un chien de n'importe quelle race pure ou croisée.

Les premières crises lors d'épilepsie essentielle apparaissent le plus souvent entre l'âge de 6 mois et 5 ans, mais les premières crises peuvent passer inaperçues et les animaux peuvent être présentés à leur vétérinaire après l'âge de 6 ans.

Les crises convulsives en elles mêmes peuvent être de nature très variées : elles peuvent être généralisées avec dans le cas le plus classique un animal qui tombe sur le côté, inconscient et qui présente des mouvements de pédalage ou bien être partielle, sans perte de conscience.

La fréquence des crises est variable d'un individu à l'autre. Le pronostic pour cette maladie est variable en fonction de la fréquence, de la gravité des crises et de la réponse au traitement qui est fonction des races.

Le traitement est possible et il est médical. Dans un cas particulier, chez le Lagotto Romagnolo, il existe un test génétique.
Spondylomyélopathie Cervicale Caudale
La spondylomyélopathie cervicale caudale, aussi appelée syndrome Wobbler, est une maladie pouvant être due à plusieurs anomalies (hernie discale, malformation osseuse, instabilité articulaire entre deux vertèbres …) qui vont entraîner une compression de la moelle épinière dans la région du cou.

Cette compression peut être observée en permanence ou bien se produire lorsque le cou est dans une position particulière. Cette maladie est retrouvée principalement chez les chiens de grandes races avec en particulier le Dogue Allemand et le Doberman.

Les symptômes apparaissent en général chez l'adulte. Ceux observés sont des troubles de l'équilibre (plus marqués sur les membres postérieurs), une démarche raide et des signes de douleurs avec en particulier un animal qui va résister lorsqu'on va lui manipuler le cou. Les symptômes s'aggravent avec le temps.

Le traitement de cette affection est essentiellement chirurgical. Le pronostic est variable et il dépend de la durée d'évolution des symptômes avant la mise en place du traitement ainsi que de l'importance de la compression de la moelle épinière.