Papillon

Papillon


Méningo-encéphalite nécrosante
La méningo-encéphalite nécrosante est une maladie inflammatoire du cerveau.

Elle est retrouvée en général chez les races de chiens de petites tailles et en particulier chez le Carlin et le Bichon Maltais.

Les symptômes apparaissent chez le jeune adulte, en moyenne vers l'âge de 2 ans.

On observe des crises d'épilepsie, des troubles du comportement (l'animal semble très abattu, il marche en faisant des cercles …).

Les symptômes s'aggravent assez rapidement et peuvent conduire au coma en quelques semaines à quelques mois.

Le pronostic est sévère car les animaux répondent en général assez mal au traitement médical qui peut être mis en place.
Dystrophie neuro-axonale
La dystrophie neuro-axonale est une maladie due à l'accumulation de substances diverses au sein des neurones, en particulier du cervelet.

Cette maladie est retrouvée préférentiellement chez le Berger Allemand, le Chihuahua, le Jack Russell, le Papillon, le Boxer, le Kerry Blue Terrier, le Border Collie et le Rottweiler.

Les symptômes apparaissent chez le jeune animal âgé de quelques mois. Les symptômes d'appels sont ceux d'une atteinte du cervelet avec des troubles de l'équilibre, des chutes et des tremblements de la tête lorsque l'animal va manger, boire ou lorsqu'il veut jouer par exemple.

Le pronostic est mauvais, car les symptômes s'aggravent relativement rapidement et du fait de l'absence de traitement, les troubles évoluent lentement.

Il existe une forme létale d'apparition fœtale chez le Schnauzer Géant qui entraîne notamment la mort peu après la naissance par détresse respiratoire. Le pronostic est dans ce cas très mauvais, mais il existe un test génétique.
Dégénérescence vitréenne primaire

Le terme de dégénérescence vitréenne est utilisé pour indiquer les modifications du vitré lié à une rupture de l’état de gel. Les signes inclut une liquéfaction (appelée synérèse), des opacités (corps flottants, dépôts de la hyalose astéroïde ou du synchysis scintillans). Ces dernières années, une entité appelée dégénérescence vitréenne primaire a été décrite dans certaines races canines.

Il faut cependant noter que l’aspect gélatineux du vitré peut être hétérogène de façon physiologique chez des chiens sains.

Dystrophie cornéenne endothéliale

Il s’agit d’une maladie de la cornée, d’apparition spontanée, se manifestant par le développement d’un œdème cornéen diffus sans contexte d’inflammation. L’affection est bilatérale, et d’évolution progressive. L’impact sur la vision dépend de la sévérité et de l’étendue de l’œdème cornéen.