Australian Silky Terrier

Australian Silky Terrier


Syndrome de tremblements répondant à l'administration de corticoïdes
Le syndrome de tremblements répondant à l’administration de corticoïdes est une maladie qui se retrouve surtout chez les chiens de petites races comme le Bichons Maltais, le West Highland White Terrier, le Shih-Tzu, le Beagle, le Yorkshire, l’Australian Silky Terrier et le Pinscher miniature.

Les symptômes apparaissent en général chez le jeune adulte de moins de 5 ans. Les symptômes d’appels se manifestent par des tremblements généralisés à l’ensemble du corps. Des signes d’atteinte du cervelet peuvent aussi être observé avec des tremblements intentionnels, c'est-à-dire qui apparaitront lorsque l’animal atteint fixera son attention sur quelque chose comme boire ou manger (absents lorsque l’animal est au repos), une tête penchée sur le côté, un nystagmus (mouvement d'oscillation involontaire et saccadé du globe oculaire), des troubles de l’équilibre et des chutes.

Enfin, des crises d’épilepsie peuvent être observées. Les symptômes s’aggravent rapidement, mais le pronostic est bon si un traitement médical adéquat est mis en place.
Leucoencéphalomyélopathie spongiforme canine
La myéline est une gaine qui recouvre notamment certains neurones présents dans le cerveau et dans la moelle épinière.

La leucoencéphalomyélopathie spongiforme canine est une maladie due à des anomalies de cette gaine.

Cette maladie est retrouvée chez le Labrador, l'Australian Silky Terrier, le Samoyède, le Berger des Shetland, le Bouvier Australien et le Scottish Terrier.

Les symptômes apparaissent chez les chiots, dans le mois qui suit la naissance. Les chiots atteints sont en général plus chétifs, plus mous que les autres de la portée, et ils ont du mal à manger et à faire des selles. Ces chiots présentent aussi de troubles de l'équilibre et des crises d'épilepsie.

Les symptômes s'aggravent avec le temps et Le pronostic de cette maladie est mauvais du fait de l'absence de traitement et de l'aggravation des symptômes (les chiots finissent par ne plus pouvoir se déplacer seuls, ni se nourrir correctement).