Saluki

Saluki


Amyotrophie spinale
Les amyotrophies spinales sont un groupe de maladies responsables de la diminution de la masse musculaire (amyotrophie).

Ces maladies sont retrouvées chez l'Epagneul Breton, le Pointer Anglais, le Berger Allemand, le Rottweiler, le Briquet Griffon Vendéen, le Saluki, le Swedish Lapland et le Cairn Terriers.

Les symptômes apparaissent chez les animaux de moins d'un an. L'amyotrophie chez les animaux atteints entraîne une faiblesse et des difficultés pour se déplacer. La perte de muscle s'accompagne d'une modification de sa composition (fibrose) qui entraîne une perte de son élasticité. On observera alors des anomalies articulaires (ankyloses). Les muscles de la respiration et du système digestif étant aussi touché les animaux atteints présentent des difficultés à respirer et à manger.

Le pronostic de ces maladies est mauvais, car les symptômes s'aggravent avec le temps et il n'existe pas de traitement.
Céroïdes lipofuscinoses neuronales
Les céroïdes lipofuscinoses sont un groupe de maladies lysosomales causées par l'accumulation de substances, appelées lipo-pigments, dans les neurones du cerveau.

De nombreuses races de chiens sont touchées par ces maladies comme l'American Pit Bull Terrier, l'American Staffordshire Terrier, le Berger Australien, le Border Collie, le Bouledogue Américain, le Bouvier Australien, le Chihuahua, le Cocker Spaniel, le Corgi, le Teckel, le Dalmatien, le Golden Retriever, le Labrador Retriever, le Schnauzer miniature, le Polish Owczarek Nizinny Dog, le Saluki, le Setter Anglais, le Terrier Tibétain et Yugoslavian Sheepdog.

Les symptômes apparaissent le plus souvent chez l'animal jeune adulte, vers 1 à 2 ans. Les symptômes d'appels sont des troubles de la vision (les animaux vont moins se déplacer, moins jouer, se cogner ….). Ces troubles visuels sont assez caractéristiques de ce groupe de maladies.

D'autres symptômes vont ensuite apparaître : troubles du comportement, crises d'épilepsie et troubles de l'équilibre.

Pour certaines races il existe une forme d'installation plus tardive pour laquelle les symptômes vont apparaître vers 4-5 ans. Dans ces formes tardives, on n'observe pas de troubles visuels.

Le pronostic de ces maladies est mauvais puisqu'il n'existe pas de traitement et que les symptômes s'aggravent avec le temps.

Des tests génétiques sont disponibles.
Dystrophie cornéenne stromale

La dystrophie cornéenne stromale correspond à une atteinte cornéenne primaire se manifestant par des dépôts de lipides dans le stroma cornéen. L’affection est généralement bilatérale, non associée à une maladie générale ou une inflammation cornéenne.

Ectropion

L’ectropion correspond à une éversion du bord palpébral, exposant de façon anormale la conjonctive palpébrale. Cette malposition palpébrale concerne habituellement la paupière inférieure, souvent associée à une taille excessive de la fente palpébrale.